Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Informations et Actualités du Ministère de la Sécurité Sociale du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
 Recherche
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Newsletter | Liens | Vos réactions | FAQ | Glossaire | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> Accueil > L'assurance dépendance > Quelle est la prise en charge prévue ?

Quelle est la prise en charge prévue ?

Vers le niveau supérieur

En fonction de ces besoins en aides et soins, le demandeur se voit attribuer un des 15 niveaux de besoins hebdomadaires en aides et soins. Chaque niveau correspond à un intervalle de minutes. Le niveau accordé couvre les domaines des actes essentiels de la vie, en fonction de la situation de la personne dépendante et de ses besoins individuels.

Si la personne dépendante vit en établissement :

Dans le cadre de l'assurance dépendance, lorsqu’on évoque l’aide apportée par un service professionnel (établissement, réseau d'aides et de soins ou centre semi-stationnaire), on parle de prestation en nature.

Si la personne dépendante vit dans un établissement pour personnes âgées ou pour personnes en situation de handicap, l'assurance dépendance prend en charge les frais des aides et soins requis par la personne dépendante: le forfait de prise en charge pour les prestations en nature dans le domaine des actes essentiels de la vie est directement payé par la CNS aux prestataires. Il existe 15 forfaits différents selon l'importance des aides et soins requis.

Le cas échéant, les frais relatifs aux différentes activités accordées sont également directement payés à l'établissement.

Les frais en relation avec le prix de pension restent à charge de la personne dépendante. Pour tout renseignement sur la participation au prix de pension dans les établissements, les personnes concernées peuvent s'adresser au «Fonds national de solidarité » (tél. : 491081-1 / www.fns.lu).

Si la personne dépendante vit à domicile :

Si une personne participe aux aides et soins

La loi prévoit qu’une personne qui participe aux aides et soins de manière régulière, et au moins une fois par semaine peut être retenu, dans certaines conditions, comme aidant. Cet aidant peut être un professionnel, un proche ou une personne privée.

Il faut que cet aidant soit identifié et évalué pour qu’un remplacement des prestations en nature (aide apportée par un réseau d’aides et de soins) par une prestation en espèces sera possible :

  • La présence de l’aidant est obligatoire lors de l’évaluation des besoins du demandeur par le référent de l’AEC.

  • Les capacités et disponibilités de l’aidant à assumer tout ou partie des aides et soins seront également évaluées.

  • Le demandeur doit remplir une fiche de renseignements concernant l’aidant.

  • L’aidant retenu s’engage à assurer les aides et soins prévus jusqu’à la prochaine évaluation.

C’est en fonction de ces critères et des constats faits par le référent de l’AEC que celui-ci décide si la personne qui participe aux aides et soins peut être retenue comme aidant au sens de la loi :

  • Si cette personne ne peut pas être retenue comme aidant, alors toutes les prestations seront accordées en nature et non en espèces. Les prestations en nature peuvent uniquement être payées à un réseau d’aides et de soins (RAS) ayant un agrément avec la Caisse nationale de santé (CNS)

  • Si cette personne est retenue comme aidant, il assure les aides et soins seul ou en collaboration avec un RAS :

    • C’est le référent de l’AEC qui détermine si l’aidant est capable de réaliser seul tous les aides et soins ou s’il doit se faire assister par un RAS.

    • Si l’intervention d’un RAS est nécessaire, il incombe au référent de l’AEC de se prononcer sur la répartition des aides et soins requis afin de garantir la meilleure prise en charge possible.

Dans le cas où cet aidant devenait indisponible, la personne dépendante a toujours la possibilité de faire intervenir un réseau d‘aides et de soins (RAS) de son choix afin d’assurer sa prise en charge.

Si l’intervention d’un réseau d’aides et de soins (RAS) est nécessaire

La personne dépendante a le libre choix du prestataire. Il doit lui-même choisir un RAS et faire les démarches nécessaires pour commencer la prise en charge, selon les indications du référent.

Adresses utiles :

Ministère de la Famille et de l’Intégration

Senioren-Telefon : 247-86000
Service de renseignements pour personnes âgées
www.luxsenior.lu
Liste des services pour personnes âgées

Info Handicap

Tél.: 36 64 66
www.info-handicap.lu
Centre national d’information et de rencontre du handicap


Concernant le payement des prestations

  • Dans le cas où seul un RAS intervient, le forfait de prise en charge pour les prestations en nature dans le domaine des actes essentiels de la vie (AEV) est directement payé par la Caisse nationale de santé (CNS) au RAS. Le cas échéant, les frais relatifs aux différentes activités accordées sont également directement payés au RAS.

  • Si un RAS et un aidant interviennent dans la prise en charge, la répartition des aides et soins requis, c’est-à-dire la répartition entre ce qui est réalisé par le RAS et ce qui est réalisé par l'aidant est retenue dans la synthèse de prise en charge. En fonction de la répartition retenue, les forfaits respectifs des prestations en nature et des prestations en espèces seront payés.

  • Dans le cas où seul un aidant intervient, un forfait de prise en charge peut être payé à la personne dépendante pour la réalisation des actes essentiels de la vie et/ou des activités d’assistance à l’entretien du ménage assurés par cet aidant. Le forfait alloué est exprimé en euros par semaine (prestations en espèces) et est payé afin de reconnaître l’aide fournie par l’aidant.

Il existe 10 forfaits de prestations en espèces différents, selon l'importance de la prise en charge assurée par l'aidant.



Haut de page

Copyright © Ministère de la Sécurité Sociale   Aspects légaux | Contact