Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Informations et Actualités du Ministère de la Sécurité Sociale du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
 Recherche
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Newsletter | Liens | Vos réactions | FAQ | Glossaire | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> Accueil > L'assurance dépendance > Comment la personne dépendante est-elle renseignée de la décision ?

Comment la personne dépendante est-elle renseignée de la décision ?

Vers le niveau supérieur

La décision est prise par le Président de la Caisse nationale de santé (CNS) sur base de l’avis de l'Administration d'évaluation et de contrôle (AEC) de l'assurance dépendance. Elle est accompagnée de la synthèse de prise en charge de la personne dépendante.

Cette synthèse de prise en charge informe la personne dépendante sur :

  • les différentes prestations auxquelles la personne dépendante a droit : (AEV, AAI, AMD, AAE, FMI)
  • le niveau de besoins hebdomadaires en aides et soins
  • les descriptions détaillées des aides et soins à fournir la répartition des aides et soins entre l’aidant et le RAS le cas échéant et les forfaits de payement
  • les aides techniques ou adaptations du logement à accorder suite à l’évaluation

Elle est envoyée à la personne dépendante et au prestataire (réseau d'aides et de soins ou établissement).

Si le demandeur n’est pas d’accord avec la décision

Il peut faire opposition à cette décision auprès du Conseil d’Administration de la Caisse nationale de santé (CNS). Pour ce faire, il suffit d’adresser une lettre au Président de la CNS dans les quarante jours qui suivent la décision.

La procédure à suivre pour faire opposition est indiquée sur la décision que la personne reçoit. Elle est décrite en français et en allemand.

Lorsque la personne fait opposition à la décision, son dossier est revu par l'administration d'évaluation et de contrôle (AEC) en vue d’examiner le bien-fondé de l’opposition.

Si la personne reste en désaccord avec ce qui a été décidé, elle peut introduire un recours auprès du Conseil arbitral des Assurances sociales.

Cette nouvelle démarche doit être faite dans les quarante jours qui suivent la décision.

Si la personne n’est pas d’accord avec la décision du Conseil arbitral des assurances sociales, elle peut faire appel auprès du Conseil supérieur des Assurances sociales.

La personne dispose à nouveau d’un délai de quarante jours pour introduire cet appel.

Si le besoin d’aide de la personne dépendante change

La personne dépendante peut demander une réévaluation de sa situation. Pour introduire une demande de réévaluation, il faut normalement attendre un an après la décision précédente, sauf en cas de changement fondamental des circonstances.

Il suffit de réintroduire une demande de prestations de l'assurance dépendance. Le médecin traitant indiquera alors sur le rapport médical R20 les raisons du changement fondamental des circonstances.

La réévaluation peut également être introduite par les membres de la famille, l’aidant, le prestataire, la CNS ou l’AEC. C’est l’AEC qui apprécie l’opportunité d’une réévaluation des besoins de la personne dépendante.


Lorsqu’une demande de réévaluation est introduite, la dépendance est évaluée une nouvelle fois. La personne dépendante reçoit une nouvelle décision.

Les prestations sont augmentées si l’état de la personne s’est aggravé. Cette augmentation des prestations s’applique le premier jour de la semaine de la présentation de la demande.

Les prestations sont diminuées si l’état de la personne s’est amélioré. Dans ce cas, la réduction des prestations : cela ne s’applique que le premier jour de la semaine suivant immédiatement celle au cours de laquelle elle a été notifiée.



Haut de page

Copyright © Ministère de la Sécurité Sociale   Aspects légaux | Contact